Le Pou-Maquis


J.-C. ALLARD & P. PONTOIS

Ces photos du Pou Maquis appartiennent à la collection personnelle de François ALLARD ; elles ont été scannées par Paul PONTOIS, à qui il les a momentanément confiées ...



HM-280 tracté

Manoeuvres en forêt de GRESIGNE - Février 1949

HM-280

HM-280

Qui pourrait nous écrire un article sur le HM-280 pour le présent site web?



Le Pou-Maquis de Yves TARTRAT

 

Pierre et Micheline MIGNET devant le HM-280 d'Yves TARTRAT

Pierre et micheline MIGNET devant le HM-280 d'Yves TARTRAT

Cette photo a été prise en 2000 lors de la fête de l'hélicoptère à Dax, à l'école de formation de base des pilotes de l'ALAT.

Nous avons été invités par mon ami Raoul Brunel, instructeur à l'époque. Raoul avait en charge l'organisation du meeting, nous nous étions connus via le musée de l'ALAT de Dax, où j'avais demandé s'ils avaient des documents concernant le HM280, qui en fait fut un des avions pionniers de l'ALAT (avant l'heure), puis, je leur avait demandé des cocardes, ce qui me fut accordé par le patron de la base via le musée. Donc c'est comme ça que j'ai connu Raoul, puis il m'a fait un montage de la cassette video du pou Maquis que m'avait donné Alain Mignet.

Passionné, Raoul fit le nécessaire pour inviter Les avions Mignet: Pierre et son épouse, Alain et Didier (alors le pilote d'essais du Cordouan), avec un cordouan. Nous avons monté un scénario avec le cordouan, Didier au commande, figurant un appareil pénétrant dans un espace interdit, pris en chasse par un Fennec (hélico armé d'un canon de 20mm), le cordouan était équipé de deux fumigènes, pour figurer le fait d'avoir été touché par les tirs de son poursuivant. ce fut une belle démonstration, appréciée du publique, mais qui surprit fortement le pilote de l'hélico quand Didier fit un virage très serré, pratiquement sur place, qui envoya le poursuivant tourner très très loin!!!
Cette photo a été prise par moi, alors que la journée du samedi j'étais malade comme un chien (intox alimentaire) et que Micheline Mignet s'est occupée de moi toute la journée me couvant comme une maman et me faisant prendre de nombreux cachets dans l'espoir de me voir aller mieux.

Le HM-280 de Yves TARTRAT

Le HM-280 de Yves Tartrat en vol


Le Pou Maquis à ce moment-là au mois de Mai était prêt à faire son premier vol, ce qu'il fit début juin.
Cette photo était pour moi un honneur, car Pierre m'avait encouragé et soutenu dans mon désir de faire mon appareil au couleurs du Pou-Maquis, et il me donna pas mal de renseignements, de photos et de souvenirs qui m'ont beaucoup aidé à faire au mieux pour que l'oiseau ressemble au plus près possible à l'original (dont par ailleurs j'avais reçu du musée de l'air de Paris des photos et quelques explications).

Pierre et son épouse étaient ravis de faire cette photo, mon seul regret étant de ne pas en avoir une où nous sommes tous les trois. Voilà en quelques mots l'histoire de cette photo prise à l'école de Dax.
Yves

 



Le Pou-Maquis de Paul Pontois

 

Le HM-280 "Pou-Maquis" de Paul Pontois

Photographié en avril 2008, le HM-280 construit par Paul Pontois.

Paul Pontois devant son HM-280 "Pou-Maquis"

Paul devant son Pou. Notons le vert clair du camouflage parfaitement identique à celui du gazon...

Le HM-280 de Paul PONTOIS

Le HM-280 de Paul PONTOIS

Le HM-280 de Paul PONTOIS

Le HM-280 de Paul PONTOIS

Le HM-280 de Paul PONTOIS

Le HM-280 de Paul PONTOIS

Le HM-280 de Paul PONTOIS

Le HM-280 de Paul PONTOIS

Le HM-280 de Paul PONTOIS

Le HM-280 de Paul PONTOIS

Le HM-280 de Paul PONTOIS

Le HM-280 de Paul PONTOIS

Le HM-280 de Paul PONTOIS

Le HM-280 de Paul PONTOIS

Le HM-280 de Paul PONTOIS

Le HM-280 de Paul PONTOIS

 

 




LE POU DU CIEL A FAIT SON SERVICE MILITAIRE
Un article de la revue "L'Aérophile" de décembre 1945

Le colonel Eon, commandant le camp de Frileuse avait organisé le samedi 30 novembre avec le concours de M.Mignet une démonstration du HM 280, type militaire. Cet appareil est susceptible de rendre de grands services à la lutte clandestine grâce à sa maniabilité et son faible encombrement. C'est le prototype du HM 290 dont le plan est depuis peu à la disposition des amateurs et qui est en ce moment mis en construction par de nombreuses personnes désireuses de voler à peu de frais.
Le temps se prêtait mal à une telle démonstration, grains violents, vent soufflant par rafales jusqu'à plus de 15 mètres-secondes.

H. Mignet réalisa un splendide vol ou la maniabilité de son appareil fut mise en évidence. Virages à la verticale, montées en chandelle et atterrissage en quelques mètres. Malgré l'absence d'ailerons, la stabilité de la petite machine parut parfaite.

HM-280 "Arme de guerre"

Le colonel Eon invita les assistants à venir se réchauffer en prenant une tasse de thé et fit passer des projections montrant les utilisations pratiques du «Pou du Ciel» comme arme de guerre.

En terminant, et ceci fera la joie de tous les constructeurs amateurs, il nous informa que le terrain de Frileuse serait dès cet été doté d'un vaste hangar et que les propriétaires de petits avions pourraient venir y abriter leurs appareils pour leurs essais et qu'ils n'auraient même pas à y craindre les gendarmes de l'Air!

A. Reboul

 


 

UNE DEMONSTRATION DU M.H.-280

HM-280 "Les Ailes"

L'article du magasine "Les Ailes". Notez l'appellation "MH-280", sans doute une coquille typographique.


Le H.M.-280, c'est la version la plus récente de la formule Henri Mignet, celle qui précède le H.M.-290, appareil d’amateur.

Comme nous le signalons d'autre part -en page 8- un concours de modèles réduits a eu lieu le 24 mars dernier à Saintes. L'intérêt de ce concours fut encore rehaussé par la présence d’Henri Mignet qui, dans le courant de l'après-midi, accomplit une très belle démonstration de maniabilité à bord de son H.M.-280.

Henri Mignet déchaîna un véritable enthousiasme parmi les spectateurs en réalisant de magnifiques virages à la verticale, des chandelles -remarquables pour un appareil de 30 CV- et des passages au ras du sol. Il apparaît que ce H.M.-280 constitue un progrès indéniable sur les appareils précédents et que son pilote-constructeur en possède la maîtrise complète.

C’est le même appareil qui effectua, l'an dernier, aux environs de Paris, les essais dont nous avons parlé et que Mignet, ces essais terminés, ramena à Saintes par voie des airs. Cet appareil a déjà à son actif un nombre d'heures de vol assez élevé.

Nous devons à l'obligeance de l'Aéro-Club des Deux-Sèvres la photographie que nous reproduisons ci-dessus et qui révèle 1a ligne générale de l'appareil.

Au cours de la manifestation de Saintes, un amateur de la région présenta, de son côté, un «Pou-du-Ciel» qui accomplit, lui aussi, un beau vol. Malheureusement celui-ci se termina par une «mise en pylone» sans trop de dommage, cependant, pour le pilote.

Magasine "Les Ailes"




LE POU DU CIEL AU MUSÉE DE L'AIR
(Aviasport)

article HM-280 Aviasport



Nous étions convoqués le mercredi 26 septembre, date historique, à la cérémonie de la remise officielle d'un Pou du Ciel (un Mignet HM 280) au Musée de l'Air.
Et la personnalité qui faisait don de cette machine au Musée n'était autre que le général Eon.

Je suis certain que Millien, tout fier de cet honneur, rendu à ses amours, ignorait la foi qui animait le général Eon pour cette machine et qu'il démontra dans son laïus de présentation. Le général Eon fut vraiment, à mon sens, un précurseur de l'aviation d'armée. Toujours animé du même dynamisme, il fit, à la remise de l'avion, un «exposé des motifs» qui aurait convaincu même un général de l'armée de l'air, la nécessité du petit avion dans la défense nationale.

Vous connaissez ou ne connaissez pas le général Eon. Ce fut lui qui fut parachuté au milieu de la grande pagaille du débarquement quelque part en Bretagne, sans trop savoir en quittant l'avion s'il allait tomber chez les Allemands ou chez les Américains. Ce qui, dans bien des cas, revenait au même pour le para isolé.
Il était question pour lui d'organiser, et de transformer la pagaille en organisation raisonnée. Un poste où il fallait un bagarreur. On avait bien choisi.
Mais pour revenir au Pou et au Musée, disons que c'était la place de cette machine, j'aurais peut-être préféré y voir un Pou de la première formule (Il y en a un paraît-il).

Il ne faut pas oublier que c'est à Mignet que nous devons le mouvement aviation privée française. Sans lui, il n'y aurait probablement pas eu cette floraison de Jodels et autres Emeraudes. Ce n'est pas seulement son avion qu'on devait exposer au Musée de l'Air, c'est une effigie en bronze de Mignet. Même si l'on n'est pas partisan de la formule, c'est tout de même un grand bonhomme que tous ceux qui volent ou volaillent aujourd’hui sur un avion de tourisme devraient respecter et honorer pour son action en faveur de la liberté de l'air.

Pour compléter deux appareils formule Mignet du Musée de l'Air, M. Millien recherche à titre de don:
1) Pour le HM 280 un moteur flat-fwin 4 temps Poinsard ou Mengin 25 ou 30 CV.
2) Pour le HM 14 un moteur Aubier Dunne 17 CV. Ces moteurs n'ont pas besoin d'être en état de marche, il suffit qu'extérieurement ils soient complets, si possible avec hélice.

Adresser les propositions à M.Yves MILLIEN, 55, Quai du Point-du-jour, Boulogne (Seine).





Origine de l'article: proposition de Paul PONTOIS et courriel de Yves TARTRAT et articles divers (liste de diffusion "PouGuide")
Photos : François ALLARD, Yves TARTRAT et Paul PONTOIS
Saisie de textes : Bob ANDERSON
Mise en ligne : Thibaut CAMMERMANS
Pour toute question, correctif, mise au point, ajout: contacter l'auteur.

 


Avertissement important | Carte du site | Webmaître: thibaut_cammermans#yahoo.fr (#=@) | Développé par Morris & Chapman