La commande progressive de Josep Alvarez


Joe ALVAREZ, un pouducièliste argentin résidant aux Etats-Unis, construit actuellement un appareil de formule MIGNET, modifié par l’ajout au sommet du gouvernail de direction d’un plan horizontal, ce qu’Henri Mignet appelait une « planche à Pain ».

Cet agencement a été pour la première fois utilisé par Abel TRIOU, beau-frère d’Henri MIGNET, puis ensuite copié par d’autres constructeurs, notamment André TISSERAND, et surtout Jean de la Farge, français installé en Argentine, récemment décédé en 2009, qui a fait connaître ce système (voir l’étude qui est consacrée à ce sujet dans POU-GUIDE).



Commande progressive de direction "UNICORN3 de Joseph Alvarez


ALVAREZ plan deux vues


La maquette du pou de Joseph Alvarez

Maquette échelle 1/10 du DRAGONFLY 1 (monoplace) de Joe ALVAREZ.



Le pou de Joe ALVAREZ, en plus d’un plan arrière redresseur, sera équipé d’une commande progressive de direction appelée « UNICORN ».

(Note du webmaster: ces dessins sont disponibles en plus haute résolution dans la galerie photo).


Commande progressive de Joseph Alvarez

Joe ALVAREZ nous a fait parvenir des schémas d’une grande précision expliquant le dispositif « UNICORN » qu’il installe sur son prototype afin d’assurer une progressivité dans la commande de direction.

Les dessins sont très explicites.

Commande progressive de Joseph Alvarez

Commande progressive de Joseph Alvarez


Traduction des textes et termes Anglais inscrits sur les plans:

Top View: Vue en plan

UNICORN variable response mechanism: UNICORN Dispositif de commande à effet progressif

Rudder cables from Controls: Câbles de commande du gouvernail reliés au manche ou au volant

Linear Bearing: Coulisseau

Rudder spar: Longeron de la partie mobile du gouvernail de direction

Plywood: Contreplaqué

Fin: Partie fixe du gouvernail de direction

Rudder: Partie mobile du gouvernail de direction

Scale : 1 to 1: Échelle : 1/1

Commande progressive de Joseph Alvarez


Top View: Vue de dessus

When moving…etc…: Quand on s’écarte du point neutre, la distance entre A et B reste constante à 57 mm, mais le coulisseau 0043-03 s’écarte de C, entrainant l’axe A et augmentant le bras de levier CA, ce qui donne une progressivité dans le déplacement du gouvernail.

Side View: Vue de profil

Fin spar: Longeron de la partie fixe du gouvernail de direction

Control Stick Moves: Déplacement du manche

Rudder moves: Déplacement du gouvernail




Pour tous renseignements, s’adresser (Anglais ou Espagnol) à :


Joseph ALVAREZ
832 Pr. 1176
ALVORD TX 76225
U.S.A
Tél : 760 419 1324



Les origines du Dragonfly - Lettre de Josepg Alvarez, transmise par Paul PONTOIS


Lettre de Joseph Alvarez à Paul Pontois



Traduction:

Mon dear friend,

Juste une petite lettre pour me présenter et présenter mes avions.

En 1937, mon père m'a donné une boite de construction d'un modèle réduit de 50 cm d'envergure à moteur caoutchouc.
Depuis ce moment, mon amour pour tout ce qui vole ne m'a pas quitté une seule minute.

En 1946, à l'âge de 15 ans, j'ai commencé à faire du planeur au club de vol à voile local. En 1959, j'ai déménagé aux États-Unis et j'ai continué à faire voler des modèles réduits. En 1968, j'ai adhéré à un club de vol à voile Californien et j'ai recommencé à voler en planeur.

En 1974, j'ai dessiné et construit mon premier avion de construction amateur, le POLLIWAGEN.
Nous en avons publié les plans et en avons vendu 1750 jeux.
Beaucoup de constructeurs du Polliwagen volent avec leur appareil et beaucoup plus d'autres Polliwagen sont en cours de construction.

Ma relation avec le Pou-du-Ciel remonte aux environs de 1946.
Après avoir marché 9 km pour récupérer mon modèle réduit, je le ramenais au terrain quand j'ai aperçu un curieux petit avion garé dans un coin du terrain.

C'était un HM-14. Il était équipé d'un moteur Harley-Davidson et il était très mal construit. Il n'y avait personne à proximité.

Après cet épisode, pendant des semaines, mes amis et moi avons discuté de ce comique petit avion et avons essayé de comprendre comment il volait.
Mignet était déjà en Argentine, mais plus à l'intérieur des terres, dans une ville appelée Cordoba.

Des années plus tard, avec la collaboration de Ladiziao Pazmani qui en a fait les calculs structurels, HM construisit le HM 300(?) C'est un autre Français, Mr Aranbide, qui l'a fait voler.

Aux États-Unis, mon intérêt pour l'aviation ne se démentait pas et je devint très impliqué dans les études d'aérodynamique et dans les matériaux composites. J'ai passé les trente et quelques dernières années de ma vie dans l'industrie aérospatiale.

Il y a deux ans, j'ai commencé à travailler sur mon DRAGONFLY 2, un biplace en tandem selon la formule De la Farge, construit en composites, bien sûr.

L'envergure de son aile avant est de 762 cm et celle de son aile arrière de 640 cm. Le fuselage a 335 cm de long et son poids à vide est de 181 kg. Il est motorisé par un REVMASTER 3000 de 100 hp.

Je vous envoie ci-joint une mauvaise petite photo d'une maquette volante radiocommandé e au 1/10 du Dragonfly 1 (la version monoplace) Les ailes sont les mêmes, mais la largeur du fuselage est moitié par rapport au biplace. Le moteur est un V2 de 31 hp. Nous le construirons peut-être plus tard. J'ai déjà le moteur.

LA MAQUETTE RADIOGUIDÉE VOLE TRÈS BIEN !



Origine de l’article
: Joseph ALVAREZ
Photos: Joseph ALVAREZ
Composition et mise en ligne: Thibaut CAMMERMANS

 


Avertissement important | Carte du site | Webmaître: thibaut_cammermans#yahoo.fr (#=@)