Un ultra-léger très ultra-léger: le BUTTERFLY


Par Guy FRANCOIS
Traduction de l'article original en anglais par  Paul PONTOIS

Le texte ci-dessous est la traduction d'un article paru en anglais (date et source à retrouver) consacré au pou le plus léger et minimal qui soit, le Butterfly, créé en Belgique en 1979 par Guy FRANCOIS, Raymond MOSSOUX et Jean-Claude VINNOIS pour le moteur.

Ce pou a connu la consécration de la production industrielle au début des années 80.




Le Butterfly  ("Papillon")

En 1976, j’avais remarqué que les Deltaplanes avaient la mauvaise habitude de se «dégonfler» aux angles d’attaque négatifs, avec des conséquences mortelles. J’ai donc pensé qu’une bonne solution serait de se tourner vers la formule Mignet. Nous avons alors construit une structure légère, tout en aluminium (Alclad 2024 T3), avec des ailes cantilever, sans câbles ni haubans, entoilées en dacron léger.
Ce petit planeur, très léger (28 kg) pouvait être porté si on voulait décoller en courant, l’atterrissage se faisant sur un patin.

Après plusieurs vols en configuration planeur largué après remorquage par une voiture automobile, nous l’avons motorisé par un moteur Mc Cullogh monocylindre 2 temps, 95 cm3 (9 hp à 7.000 t/mn). Pour le premier vol, le moteur était équipé d’une hélice Zinghen de 60 cm de diamètre prélevée sur un modèle réduit télécommandé. Le poids à vide de l’appareil complet était de 48 kg moteur inclus.

Nous l’avons ensuite équipé d’un JVC bicylindre de 19cv.
C’est quand l’appareil était dans cette configuration que nous avons contacté la R.T.B.F., notre Radiotélévision nationale pour lui demander de patronner notre participation à la course Londres-Paris en 1982, la première traversée de la Manche par un appareil Ultraléger. Ils donnèrent leur accord, à condition que le pilote soit leur reporter René Thierry. Le petit appareil arriva deuxième dans la course!

Plusieurs kits de construction ont été livrés à des constructeurs amateurs.
La version prototype était construite en tôle d’aluminium 2024T3, coupée, pliée et assemblée à l’aide de pop-rivets. Le fuselage ressemblait à une échelle.

Une version ultérieure fut réalisée en tubes d’aluminium carrés, assemblés par soudure. Elle fut construite en petite série par la société BN (Brugeoise et Nivelles) en 1983. Malheureusement, BN cessa ses activités et une certaine quantité de matériaux fut vendue à une compagnie Française appelée Lascaud.

Les Ets D. Lascaud continuèrent la vente de cet appareil sous le nom Bifly (note du webmaster: attention, la dénomination "Bifly" recouvre plusieurs types d'appareils, qui ne correspondent pas toujours au modèle d'origine. J'espère pouvoir illustrer ceci en photo dès que possible)

La structure est simple et légère, mais très robuste.  L’Administration Aéronautique Belge (Civil Air) a soumis l’appareil à des essais de charge selon les règles du FAR 23, en obtenant +6g -6g sans déformation permanente de la structure.



Ci-dessous des informations complémentaires sur le BUTTERFLY.

Les longerons d’aile sont faits à partir d’une feuille d’épaisseur 1,6 mm d’Alclad 2024T3.
Les nervures sont thermoformées à partir de feuilles de polystyrène non expansé d’épaisseur 1,2 mm. Elles sont attachées au longeron à l’aide de pop-rivets et recouvertes de dacron 100 g./m2

Envergure Aile avant : 6, 19 m.
Envergure Aile arrière : 4, 36 m.
Surface Aile avant; 6, 94 m2
Surface Aile arrière : 4,74 m2
Corde des ailes : 1, 2 m.
Longueur : 3,45 m.
Poids total avec moteur : 63 kg
Longueur de décollage sur gazon : 30 m.
Longueur d’atterrissage : entre 5 et 20 m.
Vitesse d’approche : 30 km/h

Vitesse de croisière : 60 à 80 km/h
Taux de montée : 1,5 m/sec

 


Quelques photos, glanées ça et là:

Un article du RSA de novembre-décembre 1982
Un article du RSA en 1982
(cliquez sur l'image pour agrandir)

Butterfly proto (planeur "à pieds")

Le prototype dans le jardin de la maison des Mossoux.

Butterfly proto (planeur "à pieds")

Butterfly proto (planeur "à pieds")

Le même, équipé d'un train à  roulettes

Butterfly proto (planeur "à pieds")

Raymond MOSSOUX (à gauche) et Guy FRANCOIS (assis aux commandes)

 


 

Butterfly MK 1

Moteur Mc Culloch 9 cv (!)

le bicylindre JCV (Jean-Claude Vinnois)

Le bicylindre JCV (Jean-Claude VINNOIS) sur le OO-639


 

Butterfly à Charleroi (B) en 1982

Butterfly OO-522

Structure aile Butterfly

Butterfly OO-639

 


 

Butterfly hydro

Butterfly hydro

Le Butterfly en version hydro


 

Proto Butterfly biplace

Proto Butterfly biplace

Le prototype du Butterfly biplace

 



Origine de l'article: une interview de Guy FRANCOIS
Mise en ligne: Thibaut CAMMERMANS


Avertissement important | Carte du site | Webmaître: thibaut_cammermans#yahoo.fr (#=@)