Un casque radio militaire russe pour un usage civil

 

Par Norbert MOSSON

VOLEZ COUVERT !

Depuis quelques temps, internet aidant, on peux trouver à l’achat du matériel de provenance russe pour des prix dérisoires. En particulier, des stock d’équipement de vol utilisés par l’ancienne armée soviétique, notamment des casques de pilote de chasse.

Ces casques, qui furent (et sont encore d’ailleurs) utilisé par les pilotes de MIG et SUKHOI depuis les années 60, peuvent-il convenir pour l’activité moins belliqueuse qu’est le vol en Pou du Ciel, ou plus généralement en ULM?

Regardons d’abord nos radios. Celles-ci, comme une ICOM IC-A3E, sont  dites au standard «aviation générale», par opposition au matériel militaire.
Pourquoi? C’est l’histoire qui en est responsable. Au début des années 1930, moment où les radios aviation commençaient leur essor, un standard a été défini pour uniformiser les niveau d’impédance et donc augmenter les compatibilités entre radios et accessoires tels que micros et haut parleurs.
L’impédance des hauts parleurs a été établie entre 100 et 200 Ohm, le niveau d’entrée moyen du signal son côté micro entre 200mV et 300 mV (ce qui correspond à ce que délivre un micro charbon de l’époque).
Le matériel militaire a subit depuis plein d’améliorations, différentes suivants les pays, mais curieusement, pour l’aviation civile, ce standard n’a absolument pas bougé en 80 ans, et c’est toujours ces valeurs qui sont d’actualité.

En pratique, un casque «aviation générale» aujourd’hui est équipé avec deux haut parleur de 300 Ohm chacun, connecté en parallèle, ce qui donne une impédance de 150 Ohm au casque. Le micro, de type electret ou dynamique, et systématiquement amplifié pour sortir un signal son à 250mV en moyenne pour un pilote parlant normalement. Tout ce que vous pourrez trouver ailleurs ne marche pas (casques militaire, audio, marine, PC …)  car fabriqué pour d’autre standards. C’est en partie ce qui explique les tarifs exorbitants du matériel radio «aviation générale» qui de fait est devenu un marché captif pour les fabricants.

Casque cuir russe original et son laryngophone

Casque cuir russe original et son laryngophone

Revenons à notre matériel militaire russe. Dans ce qui peut nous être utile, il y a entre autre toute la panoplie de sous casque cuir associés au casque ZSh-3. Ces sous casques existent en version été (ShL-82, ShL-78 or ShL-50), hivers (ShZ-82, ShZ-78 or ShZ-50) et tropicale (ShLO-82, ShLO-78 or ShLO-50), et sont équipé de deux haut parleurs intégrés dans une coque souple en caoutchouc, plus une connection pour un laryngophone de type La-3 ou La-5.
Il existe une excellente description en anglais de ce matériel sur le site web suivant: http://www.gauntletinternational.com/helmets/ShL-Z50.htm

Le laryngophone, c’est le plus simple. Le La-3 et le La-5 sont tous deux fabriqué depuis 1960, et sont équipé avec deux micros charbon qui donne direct du 200 à 300 mV. Coup de bol, il n’y a rien d’autre à faire que de le brancher à la radio, la connection pour l’alternat ne perturbant même pas le signal.

Pour les haut-parleurs, c’est autre chose. Ce sont des TA-56M de 1600 Ohm chacun, branché en série. Donc l’impédance totale est de 3200 Ohm. Inutile de vous dire que si vous le brancher à la radio, même volume au max, vous n’allez pas entendre grand-chose… Il faut donc les changer.

Connectique original russe

Connectique original russe

Pour les sortir, il faut entailler le cuir délicatement en suivant le contour de l’ouverture de la coque caoutchouc, puis faire sortir le haut-parleur à l’intérieur en appuyant par l’extérieur des coques caoutchouc. La connectique aux haut-parleurs est faite par cosses vissées, donc facile à défaire, mais attention à ne pas perdre les vis !

Oreillette casque sans le haut parleur

Oreillette casque sans le haut parleur

Maintenant, par quoi les remplacer? Là chacun doit faire sont choix.
Comme solution, on peut trouver des haut-parleurs 300 Ohm qui peuvent aller en lieu et place des TA-56M. C’est d’abord ce que j’ai fait sur un casque de 1960 (ShZ-50) dont le câblage était devenu inutilisable. Les deux haut-parleurs qui ont été extrait un casque Echelon ont le même diamètre que les TA-56M (42 mm)  mais il a fallu refaire tout le câblage en les branchant en parallèle, et conserver la prise d’origine pour le laryngophone La-3.

Haut Parleur TA-56M

Haut Parleur TA-56M

Plus tard, j’ai découvert que le haut-parleur TA-56M russe existe aussi en version d’impédance 50 Ohm pour le matériel morse des années 60. J’en ai donc trouvé 2 pour 5 Euro sur le web, que j’ai installés dans un autre casque (ShZ-82) purement et simplement en lieu et place de ceux de 1600 Ohm (il faut quand même des doigts de fées pour mettre les vis…). Comme le branchement d’origine est en série, l’impédance globale devient 100 Ohm, c’est parfait et de loin la solution la plus simple.

Haut parleur Echelon et haut parleur russe

Haut parleur Echelon et haut parleur russe

Si vous ne trouvez pas de haut-parleurs adaptés ou de TA-56M de 50 Ohm, au minimum, modifiez le câblage les TA-56M de 1600 Ohm d’origine de série à parallèle pour obtenir une impédance globale de 800 Ohm. Volume radio à fond, cela fonctionne raisonnablement.

Il ne vous reste plus qu’à changer l’énorme prise russe par celle de votre choix pour connecter le casque à votre système.
Pour ma part, j’utilise une connectique type NEXUS U174/U (sorte de Jack à 4 contact, habituel sur les hélicoptères civils).

Bon vols avec votre nouveau casque…

Norbert Mosson.

 



Origine de l'article: Norbert MOSSON
Photos: Norbert MOSSON
Mise en ligne: Thibaut CAMMERMANS


Avertissement important | Carte du site | Webmaître: thibaut_cammermans#yahoo.fr (#=@)