Le carburateur à membrane: comment ça marche?


1) Le circuit d'alimentation


Une pompe à membrane est actionnée par la dépression du carter, et sur cette membrane, un système de clapets souples permet à l'essence d'entrer mais non de sortir.
L'essence est forcée vers une chambre d'alimentation dont la paroi souple est en contact avec la pression atmosphérique.
L'arrivée de l'essence dans cette chambre est régulée par un pointeau, lui-même commandé par une fourchette appuyant sur un ressort taré.
Ce système permet d'assurer une pression d'alimentation plus ou moins constante dans la chambre d'alimentation.
Le volume est également sensiblement constant.
Lorsqu'il baisse, un plot fixé sur la membrane souple appuie sur la fourchette et ouvre le pointeau, permettant ainsi à l'essence d'arriver dans la chambre.

Le bon fonctionnement de ce type de carburateur dépend directement de :
- la bonne étanchéité du pointeau d'arrivée d'essence,
- le tarage correct de son ressort,
- la mise à la pression atmosphérique de la membrane de chambre,
- la souplesse et l'étanchéité de cette membrane.


2) Le circuit principal


Il est d'une grande simplicité et composé uniquement d'une vis-pointeau, réglable en marche, qui contrôle le débit d'essence du diffuseur principal qui est situé au droit du venturi, avant le papillon des gaz


3) Le circuit de ralenti

Il sert à faible ouverture du papillon des gaz, lorsque la dépression est insuffisante pour que le circuit principal puisse fonctionner efficacement
Il est commandé par une vis-pointeau qui règle le débit d'essence admis à partir de la chambre d'alimentation vers une petite chambre d'émulsion, où l'air arrive par une petite dérivation située juste en avant du papillon des gaz
Cette chambre d'émulsion alimente elle-même un petit diffuseur situé en arrière du papillon des gaz.

Carburateur style Tillotson

Carbu style Tillotson




QUEL CARBU POUR LES MOTEURS ANCIENS?


Trouvé dans "restaurer pour rouler" de J. Potherat, bouquin sur les autos de collection :

Méthode pour déterminer le diamètre d'un carbu pour un moteur ancien qui en serait dépourvu (formule empirique Solex). Peut être utile pour restaurer un Pou-du-Ciel des années folles...

D = diamètre carbu = 0,82 x racine carrée de (C x n)
où C = cylindrée unitaire en cm3
et n = régime en milliers de tours.
d = diamètre diffuseur = 0,8 x D

Diamètre gicleur principal (en centièmes de mm) = 5 x d (en mm)
=> résultat à affiner par des essais, en commençant par une dimension inférieure de 5 ou 10 centièmes à la dimension calculée.



Origine de l’article : Courriels de Claude X et Bruno CORBEAU sur la liste Pouguide
Texte : Claude X, Bruno CORBEAU
Mise en ligne : Thibaut CAMMERMANS
Pour toute question, correctif, mise au point, ajout : contacter l'auteur.


Avertissement important | Carte du site | Webmaître: thibaut_cammermans#yahoo.fr (#=@)