Un bati-moteur pour VW


Par Philippe SOULAS

Philippe SOULAS et son ami MÉNARD ont installé sur leur HM 293 un moteur VW. Philippe décrit ici le bâti moteur qu'ils ont l'un et l'autre réalisé. Pour obtenir des schémas en grand format, cliquer sur les images ci-dessous.

Voici un croquis des cotes principales du bâti que nous avons réalisé pour nos VW, il est valable aussi bien pour le quatre cylindres que pour le demi, dans la mesure où nous avons conservé le carter entier.

bâti-moteur VW


Vue de profil (cliquez sur l'image pour l'agrandir)


Vue de dessus (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

LE PRINCIPE:


Le moteur est fixé par l’intermédiaire de silentblocs Paulstra sur deux traverses en tube carré de 40 x 40 x 2 par les goujons d’origine à l’arrière et par deux équerres fixés aux trous taraudés de Ø 10 existants côté moyeu porte hélice.

Les goujons AR sont décolletés à Ø 8 mm sur la longueur qui rentre dans les silentblocs.

Les deux équerres AV sont reliées par un fer plat pour éviter leur pivotement et ainsi ne pas solliciter les silentblocs de travers.

Pour la réalisation il faut maquetter le bâti sur le moteur lui-même, ce qui permet d’être sûr que tous les accessoires passent.

Il faut déterminer la hauteur d’axe du vilebrequin par rapport au fuselage, voir plan Rodolphe Grünberg, et ainsi déterminer la cote H. Nous l’avons fait avec un carter vide, c’est plus facile:
le carter est positionné sur une planche d’aggloméré qui représente la cloison pare-feu, par un cylindre qui se centre dans les usinages AR du moteur et est centré lui-même par une tige filetée qui passe dans le carter et dans le trou de l’agglo qui représente l’axe du moteur sur l’avion.

Cela si l’on dispose d’un carter vide, sinon il faut trouver une autre idée pour arriver au même résultat.

Fabriquer 3 douilles de Ø intérieur 8 mm, aux dimensions en longueur de vos 3 points de fixation sur le fuselage, enfiler les deux douilles supérieures sur une tige filetée de 8 mm selon un écartement qui correspond à celui du fuselage, et positionner cette tige sur la planche d’agglo par deux équerres à une hauteur B correspondant au déport des supports définitifs par rapport à la cloison pare-feu.

Pour la douille inférieure, procéder de la même manière, déterminer les cotes A et C sur l’avion.

bâti-moteur VW
(cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Il reste à préparer les deux traverses: percer les logements et trous de fixation des silentblocs, ajuster les longueurs des différents tubes, pointer et souder.

bâti-moteur VW

Les silentblocs (cliquez sur l'image pour l'agrandir)


VARIANTE:


Comme l'a fait Rodolphe Grünberg, on peut aussi "casser" les longerons latéraux, pour les rendre parallèles à l’axe du vilebrequin. Avantages: les cylindres AR sont bien dégagés et la géométrie est plus facile à imaginer.

Ce bâti, bien que peu courant pour les VW, a un avantage: il offre une structure fixe autour du moteur qui permet de fixer le plastron sur la traverse AV et les goujons de fermeture capot sur les côtés.


Voici deux photos décrivant le procédé que j'ai adopté pour construire un bâti moteur pour VW sur HM-293, en étant "presque" sûr de préserver les alignements.
Je fais une planche qui représente la cloison PF, j'y fixe des supports (cornières) pour tenir les fixations à leur place, je fixe cette planche au moteur lui-même par l'intermédiaire de tiges filetées à la distance voulue, j'en profite pour centrer les douilles porte silent-blocs sur les mêmes tiges et je pointe tout ce que je peux, éventuellement en découpant le support bois, comme on le voit sur les photos.

Après quoi on démonte tout, on finit les soudures, et on s'"embête" à corriger les écarts d'entr'axes.


bâti-moteur VW

bâti-moteur VW



Origine de l’article: Philippe SOULAS
Texte: Philippe SOULAS
Mise en ligne: Thibaut CAMMERMANS
Pour toute question, correctif, mise au point, ajout: contacter l'auteur.


Avertissement important | Carte du site | Webmaître: thibaut_cammermans#yahoo.fr (#=@)