Notre Aviation - Bulletin numéro huit (1962)


Troisième  trimestre 1962


Notre Aviation - bandeau de couverture



EDITORIAL - LE SENS DE NOTRE ACTION


Morlaix en Août 1961 aura vu la plus forte concentration d'avions MIGNET depuis l'après guerre : 8 "Pou du Ciel" étaient alignés côte à côte sur le terrain et les amateurs présents ne sont pas prêts d'oublier ce spectacle.

Ce chiffre a été atteint grâce à un effort extraordinaire de plusieurs constructeurs amateurs qui sont venus avec des appareils achevés quelques jours seulement avant le début du rassemblement, grâce aussi à l'appui du R.S.A. et à la bienveillance des services officiels chargés de délivrer les autorisations exceptionnelles de vol.

Les amateurs MIGNET avaient monté dans le hangar une exposition de documents consacrée à la Formule. A l'entrée du terrain de camping un panneau annonçait "MIGNET VILLAGE" et une information convenable des journalistes locaux permit à la formule d'être présente presque chaque jour pendant une semaine dans la presse Bretonne. Bref, SIRETTA a pu écrire dans Aviasport que le rassemblement de Morlaix avait été un festival "Pou du Ciel".

Eh bien, tout cela n'aurait pas été réalisable par un seul amateur, ni même par quelques amateurs inorganisés; cela a été le résultat du patient rassemblement des énergies et de leur mise en œuvre collective, but de notre groupement dès sa création.

Cette prise de conscience par les amateurs MIGNET de leurs intérêts communs est une des grandes chances de la formule. Avant guerre, lors de la grande flambée du Pou du Ciel, malgré l'enthousiasme général, ce phénomène ne se produisit pas. Le R.A.A. resta un groupement amical et, lorsque les difficultés se présentèrent, tout s'écroula. Ne trouvant pas en face d'eux de collectivité valablement organisée pour les aider à trouver une solution, les services officiels d'alors classèrent l'affaire.


C'est dans cet esprit de travail en commun au profit de la formule qu'a été monté au mois d'avril dernier un stand amateurs MIGNET au Salon du Plein Air au Bourget où il remporta un franc succès. Une présentation en vol également prévue fut malheureusement annulée à cause du mauvais temps; là encore, la plupart des amateurs sollicités ont répondu présents.

A la fin de l'année dernière, sur l'intervention du R.S.A., les services officiels ont accepté d'accorder des facilités de vol aux constructeurs de monoplaces MIGNET, en raison du manque de biplaces pour l'école et pour les tests.

Nous ferions ainsi (...)

Nous avons alors pensé organiser un stage de pilotage qui permettrait aux amateurs qui construisent un appareil de passer le brevet élémentaire, leur évitant ainsi les aléas inévitables des essais d'un prototype sans expérience du pilotage. Nous ferions ainsi d'une pierre deux coups, d'une part en rendant service aux amateurs ainsi fermés et d'autre part, en faisant preuve de bonne volonté à l'égard des services officiels, en utilisant au mieux les possibilités d'écolage existantes.


C'est pour réaliser ce stage qu'est née l'association R.S.A. – Aéro Club du bassin de Marennes - M.J.C. de Boulogne Billancourt, stage auquel le S.F.A. a montré son intérêt sous forme d'une allocation de carburant.


Profitant de l'intérêt ainsi créé sur l'aérodrome de Marennes, l'ouverture d'un centre national formule MIGNET y a été décidée du 29 Juillet au 25 Août; Tous les amateurs possédant un Pou du Ciel en état de vol sont invités à venir y présenter celui-ci et les personnes intéressées par la formule MIGNET y recevront le meilleur accueil, tous renseignements utiles à la construction amateur des avions MIGNET, et pourront prendre part à des vols d'initiation. Une journée officielle aura lieu le 15 Août.


Les organisateurs ont tout mis en œuvre pour le bon déroulement de cette manifestation.

Le succès du stage est d'ores et déjà assuré. Celui de l'autre partie de la manifestation dépend maintenant des amateurs qui disposent d'un appareil en état de vol, n'étant pas encore très nombreux, il est nécessaire que chacun d'eux fasse le maximum pour venir à Marennes.


Pour la formule, et avec HENRI MIGNET, rendez-vous tous dans le ciel de Saintonge, au mois d'Août.

Yves MILLIEN



 

L'AERODROME DE MARENNES


Ce terrain appartient à la ville de Marennes qui l'a mis à la disposition de "l'Aéro Club du Bassin de Marennes". C'était autrefois un terrain de manœuvres militaire et l'Aéro Club a aménagé dessus, avec le concours des cultivateurs voisins, une piste balisée de 600 m orientée Est Ouest; Une deuxième piste Nord Sud est en cours d'aménagement. Le terrain est situé en bordure Nord de la route départementale 123 peu avant son croisement avec la voie de chemin de fer et la route nationale 728 à l'entrée de Marennes.

Le hangar, œuvre des membres du club, abrite le HM 296 "La Buse" d'A. BARON, les HM 380 et R.A. 14 construits par A. BARON pour le compte du club. N'oublions pas un minuscule Club House objet des soins de tous. L'Aéro Club présidé par le sympathique Docteur Liet est affilié à la Fédération Nationale Aéronautique; il fait preuve d'un dynamisme méritoire et nous souhaitons que S.F.A. le reconnaisse en lui accordant son agrément.


 

LISTE DES AVIONS FORMULE MIGNET QUI VOLENT

TYPE
Constructeur
Immatriculation AERODROME
HM 290 monoplace J. BOUQUET (don à P. MIGNET) F-PERF
ROYAN C.M.
HM 293 monoplace J. HILDEBRANDT F-PGYA MITRY MORY S.&.M.
HM 293 monoplace F. NOISET OO-11 TEMPLOUX Belgique
HM 293 monoplace H. RASP F-PDVS Strasbourg Entzheim BR
HM 293A monoplace C. MARTIN CALAIS Pas-de-Calais
HM 293A monoplace M. PHILIPPE F-WIIG ST DIZIER H.M.
HM 296 monoplace A. BARON F-PFRH MARENNES C.M.
HM 320 monoplace H. MIGNET F-PHZI ROYAN C. M.
HM 350 biplace H. MIGNET F-PHOT ROYAN C. M.
HM 360 monoplace L. GANCEL F-WFKC LESSAY M.
HM 360 monoplace E GOUBIN F-PKFV MONTMORILLON V.
HM 380 biplace A. BARON F-PKFB MARENNES C et M
HM 380 biplace F. BELLEVILLE F-PKFN AIX-les-BAINS S.
HM 390 biplace H. MIGNET P-VJDY LESSAY M.
CHUARD monoplace S. CHUARD HB-X-SOR FRIBOURG Suisse
COSANDEY monoplace L. COSANDEY HB-X-SUP (*) FRIBOURG Suisse
CROSES EC-02 biplace E. CROSES F-PIHL MACON S.&-.L
CROSES EC-04 monoplace E. CROSES F-PKFB MACON S.&-.L
EYSSERIC triplace F. EYSSERIC - H. VIOSSAT F-PJXI VISAN Vaucluse

 

(*) Cosandey HB-X-SUP: voir mise à jour en bas de page




Atterrissage vent de côté : méfiez-vous de vos réflexes!

Presque tous nos ennuis proviennent de ce qu'il faut tôt ou tard regagner cette planète que nous venons de quitter si allègrement. Je ne connais pas de Pou-du-Ciel qui ait cassé en l'air, par contre, je ne connais que trop le bruit du bois cassé, bruit qui vous fend le cœur. On s'extirpe des cassons, on en fait trois fois le tour en jurant que, décidément, on n'est pas fait pour ce genre de sport... Et allez-donc! Serments bien éphémères en vérité.

Reconnaissons-le : le seul point délicat dans le pilotage des Mignet reste l'atterrissage par fort vent de côté, et cela d'autant plus que nous serons légers et bien emplumés, hauts sur pattes et étroits de train, lents et cabrés à l'atterrissage.

Chaque fois que je faisais au sol une danse plutôt chaloupée, je sentais confusément que j'avais fait une manœuvre intempestive, fausse et difficile à rattraper. Nous en causions avec Croses à Morlaix (après avoir fait, hélas, les trois tours d'usage autour de l'avion blessé), et nous étions d'accord pour dire ceci :

"Si l'on doit obligatoirement se poser vent de côté, avec une certaine dérive par rapport au sol, au moment précis où les roues vont toucher le sol, il ne faut pas suivre les réflexes du pilotage normal en vol, mais donner le coup de manche dans le sens contraire".


Pour fixer les idées, prenons un cas concret; nous allons atterrir avec vent latéral qui vient de notre gauche et nous pousse à droite. Pour rester dans l'axe d'atterrissage, nous crabons, nez de l'avion tourné vers la gauche. Touchant le sol avec une telle dérive, il y a de grandes chances pour que notre aile gauche se lève ainsi que notre roue gauche. Le réflexe part : coup de manche à gauche pour redresser comme en l'air. En vain, car l'appui de l'avion au sol par la roue droite et la béquille s'oppose au redressement, et le braquage du gouvernail crée un moment qui favorise encore le capotage final.


Non, c'est le coup de manche à droite qui peut nous aider à rester sur trois pattes. Ce coup de manche amorce un virage à droite et la force centrifuge, comme en auto, aura tendance à charger la roue gauche ce qui est bien le but recherché. Nous savons par expérience que dans ces mêmes conditions de vent, il y a forte tendance au cheval de bois à gauche, donc : coup de manche préventif à droite qui du reste nous ramène dans l'axe de la piste.


J'ai voulu expérimenter cela de plus près avec mon petit Pou-du-Ciel de 5 m d'envergure, chargé à 20 Kg/M² et dont la voie du train atteint à peine 1,40 m. Notre piste mal orientée fait 30 m de large, et le vent dans l'axe est une denrée rare chez nous : Conditions optima, si je puis dire, pour vérifier en pratique le bien fondé de notre théorie.


J'ai fait une vingtaine d'atterrissages par vent traversier plus ou moins fort. Eh bien, ça colle parfaitement, et je redoute moins le vent maintenant. Naturellement vous qui êtes plus jeunes et pilotes très adroits, vous donnerez ce vif coup de manche quelques dixièmes de secondes avant que les roues ne touchent le sol... Alors, c'est bien!


En conclusion, retenons cette règle toute simple : "avant de toucher le sol, coup de manche dans le sens de la biroute".


P.S. Un mois s'est passé. Au 21ème essai, vent traversier assez fort; malgré le coup de manche dans le bon sens indiqué, l'aile et la roue gauche se sont levées… Je n'ai pas capoté mais il s'en est fallu de bien peu!

Deuxième règle : ayons un train très large, c'est prudent.


Remarquez que ce que j'en dis concerne mon appareil surtout. Ne généralisons pas.

 

Louis COSANDEY.

 

 


 

EN BREF


HENRI MIGNET
a été à nouveau très gravement malade au mois de Mars; Après avoir subi un traitement dans une clinique bruxelloise, son état s'est nettement amélioré; il a maintenant repris toutes ses activités.

Albert BARON, après plusieurs essais, a mis au point une hélice pour Continental 65 CV adaptée au HM 380; Il est disposé à fournir celle-ci a des conditions amateur - écrire à A. BARON - Charpentier de Marine - Bourcefranc - Charente Maritime.
H.M. 380 - L'ensemble fusée / frein Vespa se révèle à l'usage trop faible pour le biplace. A. BARON qui en avait montés les a cassés l'un après l'autre avec à chaque fois une hélice. A bon entendeur, salut.

HM 290 - HM 293
- Les plans de ces appareils qui intéressent encore beaucoup d'amateurs étaient introuvables; vous pouvez à nouveau vous les procurer en les demandant à :
Amateurs MIGNET M.J.C. 37 Rue A. Jacquin - Boulogne - Seine - contre un versement de 40 NF à Maison des Jeunes et de la Culture - 37 Rue Anna Jacquin - Boulogne – Seine - C.C.P. PARIS 6933-83 - spécifier au dos du talon “ Amateurs MIGNET - Plans HH 293 ”


 

LES AMATEURS MIGNET AU SALON DU PLEIN AIR 1962


Au Salon du Plein Air, qui s'est tenu du 30 Mars au 15 Avril dans les installations du Salon de l'Aéronautique au Bourget, les amateurs MIGNET avaient monté un stand où étaient exposés les HM 293 de MM. HILDEBRANDT de Colombes et PHILIPPE de St Dizier. Ces avions étaient accompagnés de 6 panneaux garnis de plans, de documents et de photographies, consacrés à HENRI MIGNET, à la formule MIGNET, au mouvement amateur MIGNET, aux avions HM 290-293, HM 360, HM 380 et au Réseau du Sport de l'Air.

Ce stand a rencontré un très grand succès auprès des visiteurs du Salon; beaucoup de gens ont été très étonnés et intéressés par le fait que l'on puisse construire soi-même son avion en quelques 600 H. à 1.000 H. de travail pour seulement 2.000 a 3.000 NF, étonnés aussi par la simplicité du pilotage et la sécurité de cet avion qui peut voler au 2ème régime, qui ne décroche pas et ne se met pas en vrille.

L'équipe d'amateurs qui a assuré la permanence au stand a dû donner force renseignements et a distribué beaucoup de documentation; la formule MIGNET et le Sport de l'Air tireront certainement un grand bénéfice de cette manifestation.

Le dimanche 15 Avril, une présentation en vol d'avions MIGNET construits par des amateurs devait couronner la participation des amateurs MIGNET au Salon du Plein Air. Cette présentation d'avions légers non munis de radio avait pu être mise sur pieds grâce à l'active compréhension des services chargés de la circulation et de la sécurité aérienne sur l'aérodrome du Bourget.

Le samedi 14 malgré le temps exécrable qui régnait sur toute la France deux biplaces HM 380, ceux construits et pilotés par A. BARON de Marennes et F. BELLEVILLE d'Aix les Bains, rallient l'aérodrome de Mitry Mory près du Bourget.

Le dimanche matin, guidés par une Emeraude équipée de la radio, aimablement mise à disposition par l'Aéro Club de l'U.A.T., les 2 HM 380 se posent au Bourget. Peu après leur arrivée, la pluie se mit à tomber avec violence, le déluge devait durer toute la journée, interdisant tous vols d'avions légers et venant ruiner les efforts et les espérances des organisateurs et des pilotes.

Un hommage particulier doit être rendu à Fernand NOISET qui tenta par deux fois de rallier le Bourget et qui fut à chaque fois arrêté en route par les éléments déchaînés.

Quelle conclusion peut-on tirer de la participation des amateurs MIGNET à une manifestation à vocation non aéronautique?

Eh bien que le grand public est toujours extrêmement sensible aux choses de l'air et que son intérêt s'éveille lorsque l'avion reprend une échelle humaine, un avion construit avec des lattes de sapin, du contreplaqué, de la toile, de la tôle d'acier doux, des roues de scooter et un moteur d'automobile, là le Français moyen accroche... Le Boeing, la Caravelle, c'est beau! Mais c'est tellement imposant, un peu effrayant, ce n'est pas "Notre Aviation".

Les organisateurs du Salon du Plein Air, qui avaient gracieusement fourni l'emplacement du stand et qui ont remboursé les frais de carburant des deux appareils venus pour la présentation en vol, ont été favorablement impressionnés par la tenue du stand et par l'intérêt que le public lui a témoigné. Les amateurs MIGNET sont déjà assurés de disposer d'un emplacement au Salon 1963.

Yves MILLIEN

 


 

REFLEXIONS SUR LES AVIONS MIGNET

Monoplace HM 360

Nous attirons l'attention des amateurs qui construisent des HM 360 sur le fait qu'ils devront disposer d'un moteur d'une puissance minimum de 30 CV pour propulser leur appareil.
Avec un moteur moins puissant, ils ne pourront que renouveler les expériences malheureuses de L. GANCEL avec le V.W. 1130 cm3 et de l'équipe de Morlaix avec l’AVA 25 CV.

Biplace HM 380

La cellule se présente comme particulièrement réussie. BARON de BOURCEFRANC et BELLEVILLE d'AIX LES BAINS en tirent un excellent parti avec le Continental 65 CV.

L'équipe EYSSERIC-VIOSSAT a équipé son triplace 90 CV Continental de la voilure du HM 380 et nous avons pu nous rendre compte à MORLAIX que le résultat était là aussi très bon.

Monoplace HM 293

1961 aura vu deux appareils de ce type voler convenablement avec un moteur VW 1130 cm3, ceux de PHILIPPE à ST DIZIER et de MARTIN à CALAIS.
Modifications pour arriver à ce résultat : porter l'envergure de l'aile avant à 6,10 m et l'envergure de l'aile AR à 4,80 m - par adjonction de deux nervures de série - Conduite intérieure de rigueur.

Les amateurs qui n'ont qu'un moteur de moins de 30 CV à leur disposition auront intérêt à s'orienter vers le HM 293 ainsi modifié plutôt que vers le HM 360.

 


 


"PATIENCE ET LONGUEUR DE TEMPS...''


C'est en Novembre 1957 que fût terminé mon appareil, HM 293; Il fut équipé d'un moteur AUBIER DUNNE. Les premiers essais révèlent un moteur trop faible! Tout en resta là car, pour mes 20 ans, mon appel sous les drapeaux m'obligea à mettre l'appareil au repos pour 28 mois.

A mon retour, achat d'un nouveau moteur qui, après 7 mois d'efforts, s'avéra trop faible; il s'agissait d'un Volkswagen 1ère version 925 cm3 qui donnait environ 20 CV à 2.700 Tr/mn; je décollais, mais la montée s'avéra laborieuse, l'appareil pesait 255 kilos en ordre de vol.

Alors, nouveau retour à l'atelier et montage d'un VW 1131 cm3 assez usé, mais les finances étant trop basses, je ne pouvais me permettre un réalésage. Après essais au banc, j'obtins avec simple allumage 22 CV à 2.600 Tr/mn.

Les premiers essais au terrain furent désastreux; le moteur à froid donna 2.400 tours mais perdit peu à peu jusqu'à 200 tours, donc décollage sur 250 mètres et vol à 5 ou 6 m du sol sur 2 Km - Stabilité excellente.

Je demandai beaucoup de conseils sur le VW; je fabriquai également 3 hélices; enfin la dernière me fournit les premiers résultats. Un réchauffage de la pipe d'admission, un réglage précis des tiges de culbuteurs firent le reste et mon moteur me fournit 2.600 tours au point fixe.

Ce fut enfin mon premier véritable vol de 15 minutes sous le regard incrédule des gars de l'Aéro Club qui souriaient lors de mes précédents ébats.

Imaginez mon enthousiasme! Les amateurs qui ont vécu cela doivent me comprendre; le 1er vol à bord de son avion, c'est un moment qui ne s'oublie jamais, surtout lorsqu'il s'agit d'un appareil aussi remarquable par sa simplicité de pilotage que le Pou-du-Ciel.

Voici donc ce que j'ai remarqué (en serrant les fesses au début) - Décollage : régime? (tachy gradué à 2 500 tours bloqué) longueur de roulement 150 m environ - montée immédiate à 60 Km/h et... hum... 0,80 m/s - virage en bout de piste à 60 m - je regarde la bille, bouge pas... je n'avais jamais réussi un virage aussi correct.

A 120 m je réduis les gaz à 2.500 tours, je desserre les fesses, et badin à 85, vario à + 0,10/ 0,20, virages à droite, virages à gauche se succèdent à grande cadence. Quel plaisir! Après 14 mn de vol, présentation à 100 m, réduit à fond, badin à 70, plané impeccable et atterrissage sous les applaudissements des vélivoles.

-Quel beau vol! Je fus accueilli par tous, ceux qui y croient et ceux qui n'y croient pas (pardon, ceux qui n'y croyaient pas... avant) et tout ce beau monde se rendit au bar de l'Aéro Club.

En résumé, je pense qu'avec un réalésage, lequel me fournira les 25 CV, et un double allumage, j'obtiendrai 95/100 de croisière, mais pour l'instant 22 CV pour 255 kg n'est déjà pas si mal.

Donc vous voyez que 45 CV ne sont pas nécessaires pour faire voler un "Pou", ayez beaucoup de patience... et... remercions le Saint-Patron.

M. Philippe.



LE BIPLACE HM 380


HENRI MIGNET diffuse actuellement les plans de deux appareils : le monoplace H.M. 360 et le biplace HM 380. La majorité des amateurs semble préférer construire le biplace; ce choix, est guidé par plusieurs raisons :

- 1°/ Le biplace ne nécessite pas beaucoup plus de matériaux pour sa construction que le monoplace.

- 2°/ Le temps nécessaire à la construction est le même pour le biplace et le monoplace, 1.000 H. environ.

- 3°/ On trouve assez facilement d'occasion des moteurs Continental 65 CV hors cotes UN à réviser pour 1.000 NF environ et RECTIMO-SAVOIE-AVIATION, route du Bourget  à Chambéry le Vieux en Savoie vend 3.000 NF des Continental 65 CV révisés avec garantie en CNRA.

Vous trouverez sur la dernière page de ce numéro un plan 3 vues du HM 380 dont nous vous rappelons les principales caractéristiques :

Longueur: 4,70 m
Hauteur: 1,95 m
Surface aile AV: 9, 65 m²
Surface aile AR: 6,65 m²
Envergure aile AV: 8,14 m
Surface totale: 16, 30 m²
Envergure aile AV repliée: 4,08 m
Surface gouvernail: 0, 72 m²
Envergure aile AR: 5,70 m
Capacité en essence: 90 lit.
Envergure aile AR repliée: 2,30 m
Autonomie: 800 Km
Profondeur ailes AV – AR: 1,30 m
Moteur puissance: 60 à 100 CV

Vous pouvez vous procurer les plans en expédiant 150 NF à HENRI MIGNET - Logis des Pierrières par St Romain-de-Benet - Charente maritime.

_ _ _

Pour équiper un monoplace H.M. Yves MILLIEN 55 Quai du Point du Jour à Boulogne Seine recherche un moteur AVA 25 CV.


 

VOL SUR POUPLUME


Grâce à l’obligeance de l’ami CROSES, j’ai eu le plaisir (souvent rétrospectif…) de voler sur le PouPlume. On me demande quelles ont été mes impressions. Impressions premières, cela s’entend car quelques minutes de vol sur un prototype ne suffisent pas pour en tirer “ toute la substantifique moelle ”, comme le disait le très regretté Docteur Baret de Nazaris.

Ce qui m’a frappé tout d’abord, c’est la facilité de roulement au sol qui nécessite peu de moteur. Ensuite, la rapidité et l’aisance du décollage, vraiment surprenant quant à la puissance utilisée. En l’air, défense surabondante en profondeur grâce à l’aile vivante.

Par vent moyen, on ne ressent que peu les turbulences, on flotte mollement sur les vagues aériennes. A Morlaix cependant l’impression n’était peut-être pas si bonne pour les spectateurs surtout, car le centrage se trouvait être un peu en arrière et les réactions de l’appareil étaient de ce fait plus accusées. Latéralement, en raison de l’envergure et du peu de dièdre, je m’attendais à une certaine inertie…, mais n’oublions pas qu’il s’agissait d’un prototype ou le problème du vol au minimum de puissance devait être résolu en priorité, puisqu’il fallait pour Bourges se contenter d’un moteur de 175 cm3. Atterrissages lents et délicieux!

Un grand bravo donc à l’équipe Croses qui, en remportant le Grand Prix de la Motoaviette, a montré que l’audace réfléchie paye toujours.

Louis COSANDEY.



POU-MOT 15… (? )

… C’est Alain Croses, âgé de 18 ans, le plus jeune pilote du rassemblement, qui pilotait le biplace EC 02 à Morlaix…

… Louis Cosandey fit faire au Pouplume son seul véritable vol, réalisé à Morlaix….



HUITIEME LISTE DE CONSTRUCTEURS AMATEURS FORMULE MIGNET


ALBOUY G.    -    309    Rue de Vaugirard - PARIS XVe - Seine

AUGER L.    -    85    Ave Edmond Grasset - AYTRE - Charente Maritime

BERTHOUD G.    -        Comptable - SCIEZ - Haute Savoie

BOTTERO L.    -    13    Ave Anatole France - CLERMONT-FERRAND - Puy de Dôme

BRIFFAUD G.    -    32    Rue Pierre Curie - VERSAILLES - Seine & Oise

COUPE J.    -        Constructeur Aéronautique - LE PUISET - Eure & Loir

DERRE C.    -    50     Rue de Verneuil - PARIS 7ème - Seine

DUMOULIN J.    -    104    Rue du 1er Mars - VILLEURBANNE - Rhône

DUVOLEIX C.    -    9    Ave de Bretigny - GARCHES - Seine & Oise - 926.06.70

GARSAULT M.    -        BINAS - Loir et Cher

HERVOCHON G.    -        4/F. HUNG-VUONG-THI-NGHE (GIADINH) - VIET-NAM

HUBERT G.    -    7    Rue Jean Joly - BLOIS - Loir et Cher

JACQUEMIN G.    -        Box 504 Streetsville - ONTARIO - CANADA

LEFEBVRE R.    -        Villa Les Charmes - GAINNEVILLE - Seine Maritime

MARCHAL R.    -        S.N.E.C.M.A. - 22 Quai Galliéni - SURESNES - Seine

MATOS A.J.N.    -        R. Conceiçao da Gloria - 17 – 2° - LISBONNE - Portugal

PASGRINAUD Marguerite Marie -     14 Ave Beethoven - NANTES - Loire Atlantique

PRIGENT C.    -    13    Rue Monge - PARIS 5ème - Seine

RAUTURIER B.    -    49    Rue de Montmorency - PARIS 3ème - Seine

SABLE M.        -    Rue du Petit Etang - VILLAINES LA JUHEL - Mayenne

SANGOUARD L.    -        Route de Beauvallon - VALENCE - Drôme

SOUCHARD Y.    -        Quartier des Chasses - ROMANS - Drôme

THOMAS G.    -    4    Rue Henri Barbusse - ARGENTEUIL Seine & Oise

WEFEL R.    -    8400    FULLBRIGHT AVENUE - CANOGA PART, - CALIFORNIA - USA



CHANGEMENT DE RESIDENCE

BARABACH S.    -    112    Bis Rue du Maréchal Joffre - COLOMBES – Seine

BEST-DEVEREUX Arold – 136 Oakdale, Welwyn Garten City, HERTS - G.B.

DENOIX E.    -    9    Bd Maréchal Lyautey - BRIVE - Corrèze

DUMAT R.    -        Batiment E - Ave de la Libération - REZE les NANTES Loire Atlantique

DUSSART J.    -    249    Ave le Liège - VALENCIENNES - Nord

FLOQUET R.    -    9    Place Albert Camus - ST GRATIEN - Seine & Oise

LANDRAY G.    -        C/0 GAUTHIER R. 12 Rue Montgolfier - LIMEIL-BREVANNES -Seine & Oise

LEPELTIER J.    -        H.L.M. Le Clos du Bas - CONFLANS SAINTE HONORINE - Seine & Oise

MARIE J.P.    -    58    Rue Paul Ansoult – DARNETAL - Seine Maritime

MASSE J.P.    -    18    Rue de la paix - VALENCIENNES - Nord

PHILIPPE M.    -    76    Grande rangée - Clos Mortier - SAINT DIZIER - Haute Marne

 



NOTRE AVIATION N° 8 a été fait avec la bonne volonté de
Mme J. MILLIEN, MM.L. COSANDEY, C. ESPINASSE, R. LOUVEZE, C. MARTIN, Y. MILLIEN, M. PHILIPPE.
Cotisation annuelle 10 NF. à CCP PARIS 6933-83
Maison des Jeunes & de la Culture

37 Rue Anna Jacquin Boulogne – Seine

Spécifier sur le talon : Amateur Mignet



Complément d'information à propos du Cosandey HB-SUP (juillet 2012):


louis COSANDEY X HB SUP
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

(...) Cette photo a été prise en 1962 à ECUVILLENS (LSGE) CH. Très intéressante photo puisqu’il s’agit du pou-du-ciel construit par COSANDEY Louis en 1961. COSANDEY Louis avait auparavant construit un HM 293 immatriculé HG-SUS, PDC signalé détruit en 1959!
Celui-ci, immatriculé X-HB-SUP, n’est pas un MIGNET mais un “COSANDEY”! Volet sur l’aile arrière, aile AV 5 m, aile AR 4 m, (corde? sans doute 1.40 m) Les ailes ne sont pas pliantes, le moteur est un POINSARD de 30 CV. Le photographe a indiqué “HM-9” mais c’est bien entendu une erreur.
Ce joli PDC est signalé crashé le 29-08-1975!.
JJL

* * *

(...) Il me semble que l'aile AR pourrait être carrément celle du Pou Planeur, avec son volet et ses saumons pointus, recyclée de modèle en modèle.
Norbert.

* * *

Louis Cosandey était, ingénieux, créatif, et prolixe... Il a construit plein de poux du ciel... Mais souvent, des pièces d'un appareil de précédent étaient recyclées dans une nouvelle machine...
(...)
JMB



Auteur de l'article: Yves MILLIEN
Documents originaux: scans fournis par JEAN-MARIE BALLAND
Saisie des textes: Alain BERLAND
Commentaires: Jean-Jacques L, Norbert M, Jean-Marie B 
Photo: (c) Ken Tilley
Mise en ligne: Thibaut CAMMERMANS


Avertissement important | Carte du site | Webmaître: thibaut_cammermans#yahoo.fr (#=@)