Notre Aviation - Bulletin numéro cinq (1959)


Deuxième trimestre 1959


Notre Aviation - bandeau de couverture


LA MISE EN L'AIR DU PREMIER H.M. 360


J'étais loin d'avoir achevé la liasse de dessins d'un appareil inspiré de tous mes monoplaces antérieurs, quand je fus attaqué et pris d'assaut par un amateur d'autant plus virulent qu'il n'en a pas l'air ! Un homme d'âge, père de famille et d'aspect placide: L.F. GANCEL, de ST LO dans la Manche. Nous sommes en Août 1957.

J'ai dû m'exécuter et envoyer la liasse N° 1, imparfaite à mon sens. Aussi bien ai-je prévenu qu'il y aurait, entre temps, des modifications. "On modifiera !" Répondit-il. Ce qui fut fait par de nombreuses planches annulant les précédentes, jusqu'à obtenir, après deux années d'obstination, une excellente petite machine, amenée peu à peu à être 100 "liasse 1959".

La menuiserie, y compris plusieurs hélices, fut donc l’œuvre de M. GANCEL, tandis que les ferrures, mécanismes, disposition moteur et capots furent celle des frères GOULET, électro-mécaniciens de la même ville. Réalisation remarquable et consciencieuse qui peut être considérée comme le prototype de la nouvelle liasse de plans de la formule H.M.

Le moteur est un peu faiblard, c'est un V.W. de 1200 cm3. Il va devenir bientôt un 1300 cm3. Une nouvelle hélice est prévue pour tourner plus vite pour que l'on dispose encore d'un peu plus de puissance.

La cellule, elle, est accomplie. Ses ailes repliables ont permis de la remorquer par la route derrière voiture de ST LO - qui manque d'aérodrome – à LESSAY, sur la côte Atlantique du Cotentin, où règnent deux pistes magnifiques en herbe, larges, longues et plates. Centrage à 25 % de la profondeur totale; incidences des ailes; la liasse bien respectée.

 

_ _ _ _

MANQUE PAGE 2
_ _ _ _

 


Pour agir vite, j'ai utilisé l'hélice du HM 320, moteur V.W.-Porsche gui me donne sur cales 2.600 tours (provisoirement). Avec le V.W. 1200 j'avais 2.350. Roulement 100 mètres - lève la queue - un peu plus de vitesse - je vois mes roues quitter la Boule Terrestre... Pas de badin, altimètre insuffisant, pas de vario. Je suis dans le vague et vole au pifomètre. Ce sont souvent les accessoires les plus importants qui manquent aux amateurs. Mais je me sens être bien à 20 mètres de haut en bout de piste.

Vite échappons à la dissidence en virant vent arrière: bruyères, terrassements, fils et poteaux, voie ferrée, bâtiments. Le moteur tient ses tours. Voici venir l'autre bout de piste, le bon. Restons-y en virant des huits face au vent. Peu à peu quelque chose comme 100 mètres de haut.

Après 5 minutes, le moteur encore peu rodé, commence à perdre des tours. Moteur et cellule sont en l'air; moi aussi. Tout cela présentement est parfaitement intact. Tâchons qu'il en soit ainsi jusqu'à l'arrêt final. Je réduis.

Le sol approche. Je tâte divers régimes de vitesse dans cette descente en sécurité totale, et coule longuement, plus longuement que j'aurais cru, au ras de la piste avant de toucher. Contact du sol à vitesse vraiment très faible (peu de vent), sans rebondissement des atterrisseurs avant et arrière.

La cellule m'apparaît meilleure que toutes les précédentes et se défend bien dans les turbulences.

Un autre jour, après centrage encore corrigé et addition d'un étévé (c'est l'appareil le plus sûr, le plus simple et le moins cher!) J'ai fait un vol excellent de 10 minutes.

Il manque encore la verrière dont le pavillon (la toiture) par sa seule présence améliorera la finesse, ce qui équivaudra à pas mal de chevaux supplémentaires, même sans les cotés-portillons que l'on ajoutera, amovibles, l'hiver venu.

Quand le groupe moto propulseur sera convenable, l'avion dont Véritas a suivi et inspecté la construction passera ses épreuves de CNRA et plus tard sera présenté à celles du C N.

A Messieurs GANCEL et GOULET, adressons nos plus sincères félicitations. Ils sont maintenant assurés des succès. Aux futurs constructeurs du même modèle, souhaitons la même fidélité pour qu’ils obtiennent sans tâtonnements le même résultat.

Henri MIGNET



HENRI MIGNET nous prie de vous communiquer sa nouvelle adresse:

BOITE POSTALE 218 - CAEN, Calvados

Pour vous procurer la liasse de plans vous permettant la construction à la fois du Monoplace: HM 360 et du Biplace HM 380, envoyer la somme de 15.000 Fr.  par mandat-lettre à cette adresse.



ALLEZ TOUS A PIERRELATTE AU RASSEMBLEMENT DU R.S.A.


Cette année le Rassemblement du RSA sera organisé les 14, 15 et 16 Août par l’Aéro-club du Tricastin sur son terrain de Pierrelatte (Drôme).

Ce Club, qui possède 4 avions, tous de construction amateur, est particulièrement favorable à la formule MIGNET et est membre de notre association; nous invitons donc les constructeurs amateurs à venir nombreux à cette manifestation qui s'annonce comme particulièrement sympathique.

D'ores et déjà HENRI MIGNET, Albert BARON, Louis COSANDEY et Emilien CROSES iront à Pierrelatte en vol et il est possible que L-F. GANCEL y vienne avec le prototype du HM 360.

D'autre part, Emilien CROSES fera voler sur son biplace pendant ces trois jours tous les amateurs qui le désireront.

L'Amicale Parisienne des Amateurs MIGNET n'organisant pas cette année de rassemblement, nous pensons que celui de Pierrelatte, en plus de son intérêt propre, peut être un heureux prétexte de rencontre entre amateurs de la formule.

 



EMILIEN CROSES VA ALLER VISITER LES AMATEURS AVEC SON BIPLACE


Au cours du Rassemblement de MACON l'an dernier, E. CROSES fut littéralement débordé par les Amateurs désirant voler en biplace formule MIGNET, ce qui limita la durée des vols. D'autre part, beaucoup d’Amateurs étaient venus de fort loin.

Dans le but de limiter ces inconvénients, il a été jugé plus intéressant d'aller visiter les Amateurs de différentes régions pendant les week-end.

Donc les Amateurs d'une même région qui désirent recevoir la visite de E. CROSES doivent s'entendre ensemble sur le choix d'un terrain, parce-qu’il est évident qu'un déplacement n'est intéressant que s’il profite à plusieurs Amateurs et que les frais qu’entraînera celui-ci seront moins élevés pour chacun. Ils devront après cela s'entendre avec E. CROSES sur le choix d'une date.

Pour tous renseignements complémentaires, écrire à Emilien CROSES - 4 Rue des Marrans à MACON – Saône et Loire.



LE PROBLEME DU MOTEUR DU MONOPLACE


- Après les premiers vols du HM 360, qui du point de vue cellule s'est révélé à hauteur de ce qu'on en attendait, on peut dire que la puissance du moteur V.W. d'origine est nettement insuffisante pour assurer à l'avion les performances qu'on est en droit d'espérer.

- Le problème du moteur va donc se poser pour les Amateurs qui construisent un HM 360; Ceux-ci, à moins d'avoir déjà un moteur disponible, ne doivent pas engager de frais inutiles dans l'achat et la transformation d'un moteur qui ne sera pas susceptible de leur donner entièrement satisfaction.

- Une solution consiste à transformer le VW d'origine en 1300 cm3, comme l'a fait M. HILDEBRANDT pour son HM 293 qui vole parfaitement et comme M. GANCEL est en train de le faire, encore que dans ce cas il faille attendre la conclusion des essais, le HM 360 s'avérant nettement plus lourd que le HM 293. On peut aussi utiliser le moteur automobile Porsche de 1 500 cm3 comme HENRI l’a fait avec succès sur le HM 320 dont dérive le HM 360, mais ces deux solutions, aussi excellentes qu'elles soient, réclament certaines compétences et des possibilités financières que n'exigeait pas le VW d'origine.

Il reste un espoir qui est le moteur dessiné par M. RABOUYT à partir du nouveau moteur 3 CV CITROEN qui donnerait une trentaine de chevaux. Malheureusement, la sortie de ce moteur est fonction de la mise sur le marché automobile de cette nouvelle voiture; ce moteur serait vendu adapté à l'aviation 140 000 Fr.  dont viendrait encore se soustraire la prime puisque ce moteur sera homologué et français. Si cette promesse ce réalise, et nous le souhaitons, l'Aviation légère prendra enfin l'essor que seule l'absence d'un tel moteur freinait encore.

Yves MILLIEN



UN NOUVEL AVION MIGNET VOLE EN SUISSE


Depuis quelque temps déjà Louis COSANDEY n’est plus seul à évoluer en Pou du Ciel dans le ciel fribourgeois. Un autre Amateur Samuel CHUARD est venu l'y rejoindre avec son appareil.

Ce nouvel avion formule MIGNET possède un fuselage de HM 293, une voilure de HM 14 et animé par un moteur Salmson de 40 CV qui lui assure de bonnes qualités de vol.

Les Amateurs qui iront au Rassemblement de Pierrelatte auront probablement l'occasion de voir cet appareil, son constructeur ayant sollicité une autorisation de vol sur le territoire français à cette occasion.



LA FICHE TECHNIQUE DU HM 360 DE L.F. GANCEL


Appareil strictement conforme à la liasse, sauf allongement du fuselage en accord avec H. MIGNET – Poids à vide: 205 kg.

Poste de pilotage à l’air libre et mats de commande extérieurs – Roues Vespa, axes et tambours de frein réalisés à la demande, le tout Vespa étant trop lourd.

M. GANCEL n’a rencontré aucune difficulté au cours de la construction, mis à part la réalisation du coffrage du bord d’attaque.

Le moteur utilisé pour les premiers vols était un VW de 1.192 cm3, celui-ci s’étant révélé trop faible malgré l’essai de plusieurs hélices ayant fait varié le régime de 2300 à 3000 tr/mn. On le transforme actuellement en 1.300 cm3 par changement des cylindres et des pistons, ce qui ferait passer la puissance réelle de 22 à 28 CV.

Le moteur est monté coté volant vers l’avant.
Simple allumage assuré par une magnéto Lucas à aimant tournant montée en bout de vilebrequin. Cette magnéto n’étant pas adaptée à un tel montage, seule la haute tension est utilisée, celle-ci est distribuée par un distributeur extra-plat Ford Canada (aucun message sur le capotage) monté à la place du Delco – quatre plots servent à l’allumage, et quatre plots pour exutoire d’une étincelle en trop envoyée à une petite bougie de 10 vissée sur culot étanche et soudée à la masse.

Tout cela paraît assez compliqué mais est en réalité assez simple, très bien réalisé et d’un fonctionnement sûr.

Un carburateur Solex sous le moteur – Pas de radiateur d’huile.

Cette fiche sera complétée après la mise au point définitive de l’appareil.



DOCUMENTATION POU DU CIEL


Yves MILLIEN a constitué une collection de photographies et de documents concernant la plupart des « Pou-du-Ciel » qui ont volé depuis 1945; celle-ci a déjà été utilisée plusieurs fois, notamment à divers congrés du RSA et au Rassemblement des Amateurs MIGNET de MÂCON.

Dans le but de lui permettre de le tenir à jour, il serait intéressant que les Amateurs lui fassent parvenir des photographies et toute documentation concernant leurs réalisations (format des photos 13 x 18 ou 18 x 24 de préférence).

Nous les en remercions d’avance.

Yves MILLIEN – 41 Bd Solférino – RUEIL MALMAISON – Seine et Oise.



ECHEC OU REUSSITE ?


L'article très intéressant de Félix NEVEUX dans le numéro 4 nous fournit ample matière à discussion. Pour en disserter utilement, il faut savoir ce que l'on veut. L’optique change suivant le point de vue de chacun. S’agit-il de voyager agréablement, alors il y faut d’abord un bon moteur. Le slogan du bouquin « bon moteur: bon vol, mauvais moteur: mauvais vol » est toujours actuel.

Et c’est ainsi que pour le 350, MIGNET a choisi un excellent moteur de 90 CV qui lui permet d’emporter assez loin, assez vite, une bonne charge utile. Avoir une bonne réserve de puissance, est aussi un facteur de sécurité. Ignorons plutôt les chevaux qui sont sous le capot, et prenons comme critère la consommation d’essence.

Voulons-nous, en amateur 100 %, un monoplace bon marché uniquement pour le plaisir de voler, sans préoccupation de vitesse ni de confort? Alors tout change. Et pourtant ce ne sera pas pour reconstruire une avionnette Peyret-Nessler, véritable miniature de bois découpé, à supposer qu’on trouve un Salmson AD3 de 12 CV (et qui en donnait 16 en pointe). Non, et l’avion le plus proche de cet amateurisme-là, c’est encore, à mon avis le vieil HM 14.

Plus de 20 ans ont passé et le bouquin, l’esprit du fameux bouquin est plus actuel que jamais, pour de nombreux amateurs désargentés. Le moment est mal choisi sans doute pour… conseiller au Saint-Patron de relire son bouquin, car pour l’instant, il se doit entièrement à la mise en vol des HM 360, 370 et 380. Mais cette tâche accomplie, s’il se laissait aller à reprendre cette lecture si passionnante, alors c’en est fait de lui ! Vous le retrouverez à quatre heures du matin, la tête dans ses mains, le nez dans le bouquin, un coquin de petit frisson à fente lui parcourant l’extrados (sans décrocher, espérons-nous!)

Un HM 14 encore simplifié, allégé, peaufiné, bénéficiant de 25 ans d’expérience… Oui vraiment, ce pourrait être une solution qui se contenterait du moteur de moto qu’on trouve partout, entraînant la grande hélice démultipliée de l’HM 8.

Louis COSANDEY



NOUVELLES DE BELGIQUE


- Monsieur Armand ROCOUR D’AMAY près d’HUY a monté sur son HM 293 un moteur Train de 40 CV qu’il a habillé d’un très beau capotage. Cet appareil doit voler très prochainement.

- M. Victor COLLARD de NEUVILLE EN COUDROZ près de Liège, après avoir taillé 8 hélices paraît avoir trouvé la bonne puisqu’il décolle son HM 293 en 120-150 mètres.

- Les nouveaux plans commencent à se répandre en Belgique. Proportionnellement à la densité de la population, c’est le pays ou la diffusion est la plus forte.

Fernand NOISET

 



CINQUIEME LISTE DE CONSTRUCTEURS AMATEURS PARTISANS DE LA FORMULE  MIGNET

ARNAUD R. MECANICIEN – RUE DE LA GARE ETREPAGNY – EURE
CHAUVET J. 27 Rue Pierre Travaux DIJON – COTE D’OR
COQUERELLE L. Hôtel Ragheno – 4 Rue de Russie BRUXELLES-MIDI – BELGIQUE
DOCHY E. 24 Route des PaturagesGIVRY-HAIMAUT – Belgique
DOUGLAS B.  Boulevard AstegianoCANNES - LA BOCCA – ALPES MARITIMES
DUMAT R. 14 Bis Rue Olier    PARIS 15ème
DUPONT J.2 Avenue du Petit JuasCANNES - ALPES MARITIMES
BLEAUME R.Cité des MarollesCHATOU – SEINE & OISE
EYSSERIC F. Route de MontélimarNYONS – DROME
FARIGOUX C. Salon la Tour CORREZE
FIVET A. 16 Bis Rue Laide CoupeNAMUR – BELGIQUE
GRAILLOT P. 56 Avenue de la Gare AUTUN – SAONE & LOIRE
GUILHAMPEY A. Collège Technique MAZAMET – TARN
GUILLAUME J-M. 8 Rue Lucien Namèche NAMUR – BELGIQUE
HYDE J.    23 Rue Borluut GAND – Belgique
KUCHEN X. 54 Hingenburgstrasse INGOLDSTADT/DONAU – Allemagne
LANDAIS G. Avenue Sainte Thérèse LISIEUX – CALVADOS
LOFER 6 Passage Lepic PARIS 18ème
LONGUEVILLE A. Route de Pierrelaye    ERAGNY par St OUEN L’AUMONE – SEINE & OISE
MARIE J-P. 14 Rue du Barbet    ROUEN – SEINE MARITIME
MARIOTTE J. 6 Rue Paul Bert CHATILLON sous BAGNEUX – SEINE
MAZETIER M. Angles VENDEE
MONCEAU M. 6 Rue de Wahenge – LA BRUYERE BEAUVECHAIN – Belgique
PASCAL E. 7 Bis Rue du Loing PARIS 14ème
RABOUYT 166 Avenue Victor Hugo CHAMART – SEINE
VINCONNEAU J.  110 Rue de l’Europe CHARLEVILLE – ARDENNES

 

Cotisation annuelle 500 Fr. * à CCP PARIS 6933-83
Maison des Jeunes & de la Culture
37 Rue Anna Jacquin Boulogne - Seine
En spécifiant sur le talon: Amateurs Mignet
2ème TRIMESTRE 1959



Auteur de l'article: Yves MILLIEN
Documents originaux: scans fournis par JEAN-MARIE BALLAND
Saisie des textes: Alain BERLAND
Mise en ligne: Thibaut CAMMERMANS


Avertissement important | Carte du site | Webmaître: thibaut_cammermans#yahoo.fr (#=@)